Historique du temple

Le 23 septembre 1943, le temple protestant bâti en 1855 sur la place de l’Edit de Nantes, est détruit par les bombardements.

Il est provisoirement remplacé par des baraquements installés place Edouard Normand (sur le site de l’ancien « Théâtre de la Renaissance », détruit par un incendie en 1912).

Place de l’Edit de Nantes, des mesures d’alignement prévues pour la rue de Gigant empêchent la reconstruction du temple à son ancien emplacement. En 1948, le pasteur Raoul Duval suggère d’utiliser l’emplacement des baraquements, d’une superficie suffisante.

A partir de 1951, c’est le pasteur Matiffa qui prend sa suite, en collaboration avec l’une des rares femmes architectes de l’époque, Victoire Durand-Gasselin, membre de la communauté protestante, qui est chargée du projet. La première pierre sera posée le 30 septembre 1956 et l’inauguration aura lieu après 2 ans de travaux, le 26 octobre 1958.

En 1978, le temple s’enrichit d’un vitrail réalisé par Yves Deshais, maître-verrier, sur des esquisses de l’artiste nantais Guy David. Possédant une excellente acoustique, il accueille régulièrement des concerts.

A gauche de l’entrée, une salle abrite un petit musée du protestantisme. En sous-sol, la salle Coligny, administrée par la ville, accueille des conférences, spectacles, réunions d’associations…